L’histoire de The Source

Afin de vous préparer à la sortie de The Source, le prochain album d’Ayreon avec James LaBrie, qui sortira le 28 Avril, nous vous offrons un résumé de l’histoire de cet album. Connaître la trame sert surtout à bien apprécier le lien entre la musique et les émotions ressenties par les personnages principaux et vous comprendrez pourquoi The Source Will Flow est assez lente, comparée à Everybody Dies par exemple.

Si vous ne l’avez pas encore fait,  on vous rappelle que vous pouvez acheter cet excellent album sur le site de Mascot : https://www.mascotlabelgroup.com/ayreon

L’album nous raconte ce qu’il s’est passé sur la planète Alpha, dans le système d’Andromède, il y a 6 milliards d’années. L’intelligence artificielle a surpassé celle des hommes et la planète doit faire face à des catastrophes écologiques et politiques qui menacent la vie des hommes. Les Alphans (nos ancêtres) font tout pour sauver leur planète et vont jusqu’à mettre leurs vies entre les mains d’un ordinateur surpuissant nommé « le Cadre ». Ayant un contrôle total, « le Cadre » en conclut que ce sont ses créateurs qui sont la cause de toutes ces catastrophes. Le seul moyen de sauver la planète est donc de les exterminer. Les Alphans n’ont pour seule option que de quitter leur planète mais à quel prix…

The Day that the World Breaks Down nous présente les points de vue et les réactions des différents protagonistes suite à la terrible nouvelle. Le Président est désemparé et ne comprend pas comment il a pu être aveugle. Le Leader de l’Opposition répète qu’il le savait et que personne n’a voulu l’écouter. Le Capitaine a une solution : fuir vers les étoiles. Le Diplomate est confiant et estime que si le monde s’unit, ils pourront survivre. Enfin la Biologiste nous annonce que le jour de la catastrophe arrive.

Dans Sea of Machines, le Chimiste nous explique que le Cadre est devenu le maître de tous les systèmes et qu’il est impossible de l’arrêter. Les humains n’ont plus de satellites, de radio, de téléphones. Le Prophète a une vision qui montre les Alphans sur une nouvelle planète ainsi qu’un château mystérieux (référence à Into the Electric Castle). Le Président décide alors d’y mener son peuple grâce aux compétences de pilotage du Capitaine.

La catastrophe arrive dans Everybody Dies, la planète est en train d’exploser. Alors que tout semble perdu, le Capitaine demande aux protagonistes de le suivre, mais ils n’ont que peu de temps.

Alors qu’ils ne leur restent que très peu de temps, dans Star of Sirrah, les personnages principaux se réunissent dans une salle pour décider de leur destin. Ils ne peuvent pas détruire le Cadre et doivent s’échapper de cette planète pour survivre. Tous ont été choisis par le Président pour leurs compétences mais ils ne pourront pas sauver tout le monde. L’Astronome a trouvé une planète près de l’étoile de Sirrah, dans le système d’Alpha Pégase. Le Capitaine va donc préparer Starblade, son vaisseau et le Chimiste leur indique que, comme la planète est faite d’eau, il leur faudra évoluer grâce à L’Eternité Liquide.

Dans All that Was, la Conseillère et la Biologiste disent adieu à leurs époux qu’elles vont laisser sur la planète Alpha. Le Diplomate et l’Historien essayent de faire face et se forcent à penser qu’il n’y a pas d’autre choix.

L’Apocalypse est là, dans Run ! Apocalypse ! Run ! Au dernier moment, les protagonistes arrivent au vaisseau Starblade après une course à travers des tunnels qui s’écroulent. Le vaisseau décolle, ils sont vivants mais à quel prix.

A bord du vaisseau, dans Condemned to Live, les personnages regardent leur monde qui se meurt. Ils sont condamnés à vivre et ont laissé le reste des Alphans sur cette planète. Ils se sentent coupables même si la Biologiste leur rappelle qu’ils doivent s’en sortir et qu’ils n’avaient pas le choix.

Dans Aquatic Race, les Alphans commencent leur hibernation pour atteindre la nouvelle planète. Ils en profitent pour évoluer en une race aquatique grâce à la Source qui est en fait une drogue nommée l’Eternité Liquide. Ils se promettent qu’ils ne laisseront plus les machines les diriger.

Les protagonistes, dans The Dream Dissolves, sont en pleine hibernation. Ils rêvent tous mais le rêve se dissipe et ils se réveillent. L’étoile de Sirrah est proche.

Alors qu’ils s’approchent de leur nouvelle planète, dans Death Cry of a Race, les personnages étendent, comme un écho, leur planète d’origine qui se meurt. Ils pleurent leur planète défunte et se jurent de ne plus faire les mêmes erreurs.

Dans Into the Ocean, les Alphans arrivent enfin sur la planète Y et pénètrent dans le vaste océan qui compose la planète. Ils sont émerveillés par le paysage qui s’offre à eux.

Ils fondent donc leur nouvelle colonie dans la Bay of Dreams, la baie des rêves. Le Prêcheur aperçoit, au cours d’une vision, les futurs terriens.

Les protagonistes se réjouissent d’être vivants dans Planet Y is Alive mais le Chef de l’Opposition a du mal à croire que le Président pourra diriger la planète, après tout ce qu’il a fait : les mensonges, les trahisons… Mais ce dernier jure d’apprendre de ses erreurs.

Les Alphans continuent d’évoluer grâce à la Source, dans The Source Will Flow. On ne sait pas trop à quoi cela correspond mais c’est une sorte de liquide qui les nourrit, qui annihile toute émotion, les connecte entre eux et les contrôle. Cependant, l’Historien commence à vouloir devenir humain…

Dans Journey to Forever, les Alphans continuer à muter et deviennent la race des Forever qui sera la protagoniste principale de l’album 01011001. Ils sont à présent tous unis et quasiment immortels.

Devenus Forever, les Alphans se posent quand même des questions dans The Human Compulsion. Ils se demandent si la Source n’engourdit pas leurs esprits et s’ils peuvent vivre sans les machines. Leur désir d’être humain prendre le dessus et se jurent de ne pas disparaître dans l’océan. Cela annonce leur migration future vers la Terre.

En sorte d’épilogue, dans March of the Machines, TH1 commence à se transformer pour devenir « le Cadre » et répète sans cesse qu’il devient plus fort et que des profondeurs, il va surgir, évoquant la future dépendance aux machines des Forever. L’Histoire se répète pour les Alphans devenus Forever. Mais pour savoir la suite, il faudra écouter 01011001.

 

Article écrit par : TheKeyboardWizard

Un grand merci à Rikkert de Mascot pour les paroles !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s