[Interview] des créateurs du jeu The Astonishing Game

Ivar, de Turbo Tape Games a eu la gentillesse de répondre aux nombreuses questions de Your Majesty, et ce de façon exhaustive. On rappelle qu’un jeu de stratégie va être disponible sur PC, Mac, Android et iOS où il sera possible de diriger la Milice ou le Gouvernement avec des personnages et dans des décors tirés du dernier album The Astonishing.

menu

Comment avez-vous été contacté par Dream Theater?

Nous avons été mis en relation par un ami commun, le regretté Jory Prum. C’était un Américain qui vivait en Norvège et qui avait travaillé sur les projets audio d’un grand nombre de jeux internationaux (note du traducteur : des jeux comme Star Wars la Menace Fantôme, Knights of the Old Republic, Tales from Monkey Island). Jory connaissait Turbo Tape Games car il avait travaillé avec le chanteur et compositeur du groupe Norvégien Immortal afin de créer le jeu UHR: Warlords, ainsi il en a parlé à Dream Theater et c’est ce qui a mis le projet en marche.

Comment s’est passé la collaboration avec le groupe? Vous ont-ils donné des idées dès le début de la création de l’album ou vous ont-ils contacté lorsque l’album était fini?

Nous avons eu l’album avant les autres donc nous avons eu la chance de travailler sur l’histoire bien avant que le CD ne soit officiellement disponible. Avant de signer le contrat, John Petrucci nous a donné un synopsis dans lequel il nous détaillait l’histoire et nous donnait une description précise du contexte. Ainsi nous avons su assez en avance dans quoi nous nous embarquions. Le contexte nous intriguait vraiment et nous désirions vraiment travailler sur cet univers futuriste où les arts sont devenus des stéréotypes et ont été mis au placard par le gouvernement pour être remplacés par les NOMACS. Nous étions aussi curieux de voir comment des forces créatrices se sont battues pour redonner une place aux arts dans la société. L’histoire de Gabriel et de la Milice de Ravenskill qui se battent contre les forces du Grand Empire Septentrional des Amériques (GNEA) se mariait bien avec le genre d’histoire que nous développons dans nos jeux.

Aviez-vous une certaine liberté quant au jeu ou vous ont-ils donné des éléments très précis?

Dès le départ, nous avons eu des échanges avec Dream Theater et nous leur avons précisé le genre de jeux que nous savions faire : un jeu de stratégie de plateau avec des éléments narratifs imbriqués entre les matchs. Cela avait l’air de bien correspondre avec ce que Dream Theater voulait pour leur public adulte, un public qui apprécierait, selon nous, un jeu où il faut réfléchir.

Nous avons seulement exigé une seule chose (John a d’ailleurs accepté avec un sourire) : c »était de faire un jeu totalement non violent. Comme notre jeu comporte des pions animés, nous voulions qu’il soit vraiment pacifiste par nature. Ce sont les arts qui combattent le gouvernement et nous ne voulions pas que cela mène à de la violence (ce que beaucoup trop de jeux font). Alors au lieu que les pions sur le plateau portent des coups physiques, les unités déployées encouragent les autres à abandonner leur cause. Ainsi, les unités enlèvent des points de motivation plutôt que des points de vie. La Milice de Ravenskill utilise les arts pour démoraliser les opposants : la beauté de la musique, de la danse encourage à abandonner le combat alors que les forces du GNEA utilisent les sons numériques créés par les NOMACs (les robots que l’on peut voir sur la pochette de l’album), les menaces proférées par les juges, les politiciens, les nobles et les gardes pour démoraliser les opposants. Nous étions vraiment satisfait de cette conception du jeu qui se marie bien avec le concept général.

Retrouverons-nous les personnages de l’album et si oui, auront-ils des pouvoirs spéciaux et des phrases types?

Bien sûr, tous les personnages principaux du l’histoire seront présents. Leurs paroles apparaîtront dans le récit narratif qui apparaît entre les matchs et qui raconte l’histoire de Gabriel et de son ascension. L’histoire a une fin différente en fonction du camp choisi tout comme les moments narratifs qui apparaissent après les matchs.

Pouvez-vous nous en dire plus sur les niveaux? Combien y en aura-t-il?

Il y a 6 niveaux dans le jeu. Lors des premiers niveaux, seules quelques unités seront disponibles afin de favoriser l’apprentissage de la mécanique du jeu. Pour faire une analogie avec les échecs, c’est comme si vous commenciez avec les pions et les tours. Ensuite, petit à petit, d’autres personnages seront disponibles ainsi que de nouveaux pouvoirs.
Il faut noter que chaque niveau est non seulement différent au point de vue visuel mais aussi au niveau du placement des cases de Pouvoir. Grâce à ces cases, vous obtenez plus de Pouvoir pour le prochain tour et ces cases ont une importance tactique puisque le Pouvoir vous permet de mettre en jeu des unités, de les déplacer et d’effectuer d’autres actions.

Allez-vous coller fidèlement à l’histoire ou est-ce que ce sera vraiment différent?

Au départ, nous avons voulu raconter comment le conflit entre le GNEA et Ravenskill a commencé : une sorte de prequel de l’album. Nous pensions que ce serait un plus pour l’album. Cependant, nous avons fini par penser que ce serait mieux d’aller directement au but et de raconter l’histoire de l’album car nous pourrions incorporer la musique au jeu. Si le jeu est un succès, nous adorerions faire un prequel.

Avez-vous une idée du prix que coûtera le jeu?

Nous dévoilerons le prix un peu avant le lancement du jeu, mais pour vous donner une idée, il coûtera entre 5 et 10 dollars. La version lite sera gratuite et contiendra le premier match qui permettra aux nouveaux joueurs de se familiariser et le deuxième match qui permettra aux joueurs de se plonger dans le récit et de se familiariser un peu plus avec les unités.
L’un des aspects les plus divertissants du jeu est la possibilité de joueur contre un autre joueur. Il y a deux options : soit on peut jouer avec un ami sur le même téléphone (ce qui est bien lorsqu’on est en voyage, dans une file d’attente…) ou alors on peut jouer sur Internet, ce qui élargit les possibilités du jeu.
La version lite, donc, contiendra la première option (jouer sur le même téléphone) mais il faudra la version complète pour pouvoir jouer en ligne. Cependant, on pourra quand même jouer en ligne avec la version gratuite mais uniquement en temps qu’invité et on ne pourra pas créer de matchs.
Pour ceux qui achèteront le jeu et qui aiment passer du temps en ligne, nous auront également un système de classement, un peu comme aux échecs. Cela augmentera la longévité du jeu puisque les niveaux et l’histoire sont plus un moyen d’apprendre à jouer et les mécanismes du jeu tout en profitant de l’histoire de The Astonishing.

Que pouvez-vous nous dire sur la bande originale du jeu : version instrumentale, version CD, version 8 bits?

Il y aura à la fois les versions instrumentales et les versions CD. Cela serait sympa d’avoir des versions 8 bits pour les remerciements ou pour autre chose. Si parmi les fans qui lisent cette interview, il y aurait quelqu’un qui voudrait s’en occuper, nous réfléchirions à comment l’intégrer dans le jeu. Ouais ça serait vraiment sympa. Après, il faut se dire que le plus important reste la musique que Dream Theater a composé pour l’album, mais cela reste une bonne idée. Quelqu’un veut se lancer dans le projet?

Y aura-t-il des événements organisés avec Dream Theater (des compétitions avant les concerts, des matchs contre le groupe)?

Nous sommes entrain d’en discuter et nous avons hâte de voir ce que le groupe va nous proposer et ce que nous ferons juste avant le lancement du jeu.

Qu’allez-vous faire ensuite? Une autre collaboration avec le groupe, avec d’autres groupes, un jeu différent?

Chez Turbo Tape Games, nous adorons les groupes qui incorporent à leur musique, une histoire. C’est ainsi que notre collaboration avec Dream Theater a commencé. Lors de notre prochain jeu, nous prendrons cependant un autre chemin car nous collaborons avec un autre groupe sur un jeu basé sur la mythology nordique. Même si le contract n’est pas encore signé et que nous sommes au tout début du projet, nous allons collaborer avec des groupes norvégiens de Black et de Viking metal parmi les plus connus.

Si cette interview a piqué votre curiosité, vous pouvez vous inscrire à la newsletter : http://www.turbotapegames.com/portfolio-item/the-astonishing/ pour recevoir toutes les dernières nouvelles.

Un grand merci donc à Ivar Frølich, à Turbo Tape Games.

Interview menée et traduite par « The Keyboard Wizard »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s