[Live report] The Neal Morse Band à la Rockhal (04.04.2017)

Je profite tout d’abord de ce post pour remercier Bill, le manager du groupe pour sa gentillesse, sa rapidité et surtout pour nous avoir permis de faire gagner deux places pour ce concert. Un prochain concours sera organisé pour gagner un poster dédicacé par le groupe.

20170405_234053

Le Neal Morse Band avait rendez-vous avec le public luxembourgeois pour leur première date dans ce pays. C’est donc à l’intérieur du « petit » club de la rockhal qu’ils ont posé leurs instruments, concurrencés directement par le groupe Ghost qui se produisait juste à côté dans la grande salle.
Il était alors intéressant de voir les deux files d’attente l’une à côté de l’autre : d’un côté des nonnes sataniques et des filles arborant le maquillage de Papa Emeritus et de l’autre, des quarantenaires/cinquantenaires avec des t-shirts des Beatles, Fish et autres classiques du prog. Petit point négatif, les files d’attente n’avaient pas été indiquées et certains se sont donc retrouvés à faire la queue dans la mauvaise file.

20170404_194744

Arrivé vers 18h15, une quinzaine de personnes font la queue pour Neal Morse et je suis vite rejoint par mes compères de l’Est : Gianni, Papymetal (notre papytissier) et Fox. Se joindra à nous aussi l’excellent Fred du groupe Light Damage. L’attente jusqu’à l’ouverture des portes à 19h30 n’est pas pénible en compagnie de ces lascars, les bons mots fusent (la Ghostwurst…invention de notre part). A l’ouverture des portes, petit cafouillage qui m’empêchera d’être au premier rang. En effet, je dois récupérer le poster dédicacé à l’accueil, mais la personne ne semble pas au courant, donc je perds du temps…Puis il faut mettre le sac et le poster dans les casiers, donc je perds du temps… Mais il faut une pièce de un euro et je n’ai qu’une pièce de deux, donc je perds du temps. Bref, en arrivant dans la salle, j’arrive quand même à me placer au deuxième rang, juste derrière Papymetal (le pauvre…ou le chanceux), juste en face de Randy George. La bande son diffusée provient des albums Cover to Cover de Neal Morse et permet de faire patienter jusqu’à 20h15.

20170404_221307

Après une intro inédite (instrumentale reprenant les thèmes de l’album), voilà le début du premier acte et donc du premier CD : Neal apparaît seul avec un sweat, la capuche sur la tête avec pour seul éclairage une lampe torche. On peut déjà dire que Neal sera, pour toute la soirée, un frontman exceptionnel avec un côté Peter Gabriel puisqu’il va utiliser plusieurs accessoires tout au long de la soirée : un masque comme le Fantôme de l’Opéra, un masque de paresseux, un sweat à capuche blanc ou noir et une paire de lunettes très steampunk. Mike Portnoy et Bill Hubauer ont aussi fait des efforts vestimentaires.
Le son sera excellent tout au long de la soirée (sauf pour Confrontation/The Battle où il sera un peu brouillon) et les musiciens remarquables. Le light show sera classique, mettant bien en valeur les différents membres du groupe. Quant à l’écran derrière, il projettera des animations sensées souligner l’histoire de The Similitude of a Dream.
Le premier acte, comme le CD1 passe à une vitesse folle. Mike Portnoy est plus sage que d’habitude. Ce qui me frappe est la puissance de Randy George : calé sur ses deux pieds, il délivre un groove énorme avec sa basse en ponctuant le tout de petites mimiques hilarantes. Gros frissons sur Breath of the Angels même si les paroles très très religieuses m’ont toujours un peu rebuté. Mais avec le Neal Morse Band, Neal s’est relativement calmé : pas d’appel à la prière, peu d’images religieuses projetées.

20170404_203018

A peine le temps de se reposer du premier acte avec l’entracte que le deuxième acte commence. Jusqu’à The Man in the Iron Cage, le groupe n’aura pas parlé au public. Et lors de ce morceau, Neal prend la parole pour nous expliquer un peu le contexte de cette chanson. Freedom Song donnera l’occasion à tout le groupe de venir sur le devant de la scène et permettra à Mike de s’adresser au public avec quelques mots de français et d’allemand. Il en profitera pour faire remarquer au public que ce soir, ils avaient le choix entre le bien (Neal Morse) et le mal (Ghost, groupe qu’il affectionne particulièrement). A noter qu’il était possible finalement de passer d’un concert à un autre, mais votre humble serviteur a préféré ne pas rater une miette de ce concert.

20170404_220313

Un petit solo de Bill nous montre à quel point cet homme est talentueux : chanteur, saxophoniste et guitariste, il est un vrai atout pour le Neal Morse Band. Et que dire d’Eric Gillette qui possède une voix exceptionnelle : bien meilleure que celle de Neal et qui me met des frissons à chaque intervention.
Avec the Battle, je sens l’approche de la fin du concert et comme avec un bon film, lors de la bataille finale, on est déjà un peu triste en ce disant que c’est presque fini.

20170404_215743

Mais le Neal Morse Band nous a prévu une scène post générique de folie puisque c’est avec Agenda et The Call que le groupe décide de nous achever. Autant je n’étais pas fan d’Agenda sur CD, autant en live, c’est vraiment très sympa. Et que dire de The Call magnifique jusqu’au bout. Dommage de ne pas avoir eu Momentum et Author of Confusion joués un jour plus tôt (Author of Confusion sera aussi joué à Paris) surtout que, comme à Tillburg, il y avait la présence de caméras.

20170404_205259

Fin du concert et passage au merchandising. Les objets vendus sont plutôt classiques mais sympa de voir qu’on peut acheter des choses dédicacées dont une baguette de Mike Portnoy.

20170406_133929

Au final, un excellent concert avec un excellent son, de superbes musiciens, des conditions royales, quelques passages sympas (la vidéo de bon anniversaire de Will, le fils de Neal, le morceau Sloth avec tous les paresseux, les plantages de Randy) et toujours des moments mémorables avec de très bons potes. Rendez-vous dans quelques mois pour retrouver Mike Portnoy et The Shattered Fortress.

20170404_205212

Live report : TheKeyboardWizard

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s