Interview « The Astonishing »

Partie 1 :

Bref résumé de l’interview en français

Quelle est la chanson préférée de James ?

C’est Ravenskill car elle représente bien les différents aspects de DT. De plus au niveau de l’histoire, elle raconte la rencontre entre Gabriel et Faythe qui vient lui dire que tout est prêt pour qu’il rencontre son père Nafaryus. C’est un moment angélique, presque comme un rêve.

Comment a-t-il fait pour personnifier les 8 personnages ?

D’abord il s’est vraiment immergé dans la musique puis John lui a donné beaucoup d’indications sur les personnages et enfin il a pu voir les paroles.
Chaque jour en studio il appelait John qui lui disait comment il devait chanter. Les personnages féminins lui ont donné du fil à retordre car il voulait que ça soit puissant mais parfois ça l’était trop, il était difficile de trouver la juste nuance. Il ne pouvait pas utiliser sa voix normale et tenter des trucs « burnés » (sic) et devait s’adapter aux personnages. D’ailleurs, ce sera un challenge sur scène car il ne faudra pas qu’il chante les parties de Gabriel avec la voix de Nafaryus.

John Petrucci conclue avec humour en disant qu’il pense qu’à force d’incarner tant de personnages, James devra peut-être avoir recours à une thérapie.

Partie 2 :

Bref résumé de l’interview en français

Quand avez vous imaginé le concept de The Astonishing?

C’est très probablement, il y a deux ans et demi, que l’idée globale de faire un concept album et l’histoire sont apparues. L’histoire devait être la première chose à voir le jour pour ensuite pouvoir composer la musique et le reste.

Jordan rajoute que cet album doit représenter l’expérience la plus vaste que le groupe ait créé. C’est une histoire impressionnante, profonde avec beaucoup de détails. C’est un repas complet pour les fans

Quelle fut la partie la plus difficile dans la création de ce concept ?

Nous voulions créer quelque chose qui soit plus qu’un album et qui existerait en temps que spectacle. Donc nous savions dès le départ qu’il faudrait créer un spectacle qui pourrait exister à part entière. Ce fut un énorme projet car il impliquait la création d’une grosse quantité de musique. D’habitude, lorsque l’on assiste à un concert de Dream Theater, c’est un An Evening With, donc deux parties, une entracte et deux heures de concert. Donc au final, il a fallu écrire deux albums entier et faire que cela reste cohérent au niveau de l’histoire et de la musique tout en étant pertinent. Ils auraient pu le faire à l’ancienne en utilisant des cartons ou des story boards mais John a utilisé un logiciel qui a été assez utile. Donc pour résumer, l’organisation a été le gros défi. Surtout qu’ils ont commencé à y penser juste après la fin de la tournée mondiale (de 2014). Mais cela n’a pas empêcher Jordan d’être inspiré au point de commencer à composer la musique dès son retour chez lui.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s